Artists Blog

La Gomme Bichromatée

The Zambezi Project
La Gomme Bichromatée

Inventé côte français par Alphonse Poitevin (en 1855), côte anglais par John Pouncy, le procédé ne connut pas un succès immédiat. Robert Demachy est l'un des premiers à appliquer le procédé de la gomme bichromatée vers 1894. Il deviendra l'un des chefs de file du mouvement Pictorialiste. Il considérait que la photographie devait être interprétée : « une photographie doit-elle être produite uniquement par des moyens mécaniques ou peut-on admettre que l'on fasse appel, pour la modifier, au talent et à l'habileté de l'artiste ? » Il s'inscrit dans le mouvement opposé de ceux qui pensent que la photographie doit être le moyen de saisir la réalité et rien que la réalité.

La Gomme Bichromatée est un procédé dont les énormes advantages sont sa liberté d'intervention sur l'image, de donner un interprétation personelle, et l'aptitude à favoriser la créativité.

Elle permet aussi de travailler à la fois avec les outils du peintre et ceux du photographe : pinceaux, pigments et négatifs. En résumé, c'est une composition d'images obtenue par la superposition successive de chaque couche colorée. Chacune des couches est ensuite insolée et dépouillé dans un bac d'eau. Chaque dépouillement s'effectue avec toute une série d'outils adaptés par chaque Gommiste, ce qui constitue une phase de création indéniable. C'est précisément dans le geste et le dépouillement qu'apparaît le caractère singulier de la gomme bichromatée, loin du mouvement mécanique et de la reproduction à l'infini. Enfin sa pérennité et son état original la range dans la catégorie d'Oeuvre d'art.

 

Gum Bichromate

The technique of gum bichromate was invented by Alphonse Poitevin in France in 1855 and in England by John Pouncy; however the procedure was not immediately successful. Robert Demachy is one of the first to prove gum Bichromate's practical application and would become one of the leaders of the Pictorialist movement in photography. He believed that a photograph needed to be interpreted saying "Should a photograph be produced entirely by mechanical means, or can one have recourse to the talent and skilfulness of the artist, in order to modify it?" He was part of a movement opposed to those who thought that photography was merely a means to capture reality and nothing but reality.

Gum bichromate is a procedure that offers the enormous advantage of allowing the artist to intervene in the production of the final image, conferring upon the final product a personal interpretation. As such, it is a technique that encourages artistic creativity.

This process of creating an image allows the artist to work with the tools of painting and those of photography; brushes, pigments and negatives. In summary, the image is composed by the superimposition of different layers of colour. Each layer is first exposed and then the pigment diffused in a vat of water. The tools involved are chosen and often unique to the individual, something that constitutes an undeniable creative phase. It is precisely through the artistic gesture and the analysis that the unique character of gum bichromate appears, and makes it different from mechanical movement with the infinite reproduction of images. The durability of the final product and the fact that it represents an original makes a gum bichromate photograph a genuine work of art.

back

Leave A Comment

Register with The Zambezi Project to join the elite who comment on our community.

If you already have a Sign in then click here to do just that and post a reply to this blog message.